Dernièrement, la ville a été raccordée au réseau national d'alerte avec l'installation d'une nouvelle sirène sur le toit de l'hôtel de ville, en lien avec les services de la préfecture de l'Hérault. Cette sirène sera utilisée à chaque fois que la population devra être informée d'un risque important. La commune est concernée par quatre risques de ce type, dits risques majeurs : inondations de l'Hérault, rupture du barrage, feux de forêt et pollution chimique d'un véhicule de transport via l'autoroute proche.

Le signal national d’alerte se compose d’un son modulé, montant et descendant, de trois séquences d’une minute et quarante et une secondes, séparées par un intervalle de cinq secondes.

Signal alerte rouge


La fin de l’alerte est annoncée par un signal continu de 30 secondes.

Tous les premiers mercredis du mois à midi, la sirène fera l’objet d’un exercice. Ce signal d’exercice ne dure qu’une minute et quarante et une secondes seulement.